• Les infarctus et les AVC peuvent être éradiqués

    Du Dr de Lorgeril de la nutrition .fr

    L’infarctus est la première cause de décès prématuré, l’AVC la troisième. Peut-on les prévenir ? Oui, assure le Dr de Lorgeril, auteur de Prévenir l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral.

    LaNutrition.fr : Qu’est-ce que la maladie coronarienne ?

    Dr Michel de Lorgeril C’est une maladie du mode vie qui touche les artères : surtout celles du cœur que l’on appelle les artères coronaires.

    Quelles sont les personnes qui sont touchées par la maladie coronarienne ?

    Tout le monde peut avoir une maladie des coronaires, personne n’est protégé et personne n’est génétiquement désigné. La maladie coronarienne touche les gens qui ont un mode de vie délétère. C’est le mode de vie qui favorise la maladie ou au contraire, protège.

    Par mode de vie vous entendez alimentation ?

    Non c’est beaucoup plus large que ça et je le détaille dans mon livre. Il y a quatre facteurs qui entrent en jeu dans le mode de vie. Le premier est le facteur nutritionnel, le deuxième est lefacteur activité physique, le troisième est le facteur intoxication : le tabac, les polluants aériens, les polluants nutritionnels – les pesticides –  et surtout les médicaments. Les médicaments représentent le principal agent d’intoxication qui favorise les maladies cardiovasculaires. Et enfin le quatrième facteur est ce que j’appellerai les conditions d’existence, les difficultés de la vie (familiale, professionnelle) ou le stress (et inversement notre aptitude à surmonter ces difficultés) ce que j’appelle dans mon livre le sens de notre vie.

    L’évolution de la maladie coronarienne peut-elle être stoppée simplement en changeant de mode de vie ?

    Oui on peut la stopper. Oui on peut sauver sa vie et aussi échapper aux lourds handicaps quand on survit à un AVC ! On ne va pas faire disparaître une plaque d’athérosclérose mais en adoptant un mode de vie protecteur, on va empêcher qu’un caillot vienne à tout moment se former sur la plaque et obstruer l’artère. La plaque d’athérosclérose n’est pas dangereuse en elle-même, c’est la formation d’un caillot solide et obstructif qui est fatale !

    Que pensez-vous des médicaments, des stents et des pontages coronariens ?

    Dans certaines circonstances, ces traitements peuvent être miraculeux. En phase aigüe d’infarctus, lorsque vous débouchez une artère et que vous posez un stent ou lorsque vous donnez de puissants traitements qui détruisent le caillot, immédiatement la personne se sent mieux, vous lui sauvez la vie !  Mais en prévention au long cours, tous ces traitements sont de façon générale inutiles et nuisibles, certains favorisent les complications comme je le montre dans mon livre, et surtout ils n’ont pas d’impact sur l’espérance de vie.

    Pourquoi les médecins n’insistent pas plus sur la nutrition ?

    Tout simplement parce qu’on ne le leur a pas appris. Ils n’ont pas été formés pour cela. Ils connaissent mal la nutrition et encore moins les autres aspects du mode de vie dont on vient de parler. Aujourd’hui la formation médicale porte principalement sur la prescription de médicaments.

    Que devraient faire les médecins en réalité ? Comment devrait se dérouler une consultation de médecine générale face à une personne qui a eu une alerte cardiaque ?

    Tous les médecins devraient procéder de la même manière.

    1. On fait le bilan des symptômes : comment s’est venu ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Où vous avez mal…

    2. On fait un bilan du mode de vie, on questionne le patient sur les 4 facteurs dont j’ai parlé :Comment mangez-vous ? Est-ce que vous êtes actif physiquement ? Quel est votre niveau d’exposition aux polluants et comment gérez-vous les stress quotidiens ou plus largement quelles sont vos conditions d’existence ?

    3. On fait un examen clinique approfondi et ça commence par la palpation des artères – lorsqu’une artère est bouchée, le pouls est très faible voire même aboli. Si on détecte une artère malade au niveau d’un pied, il y a de fortes chances qu’au niveau du cœur, les artères aussi soient malades. On fait un fond de l’œil, on mesure la tension artérielle, on regarde s’il y a du sucre dans les urines.

    Lorsque l’on a une idée du diagnostic et du pronostic et que l’on est inquiet, on oriente le patient vers un cardiologue mais dans tous les cas, on passe un contrat avec le patient : « vous avez un risque d’infarctus et d’AVC, je vais vous aider à changer votre mode de vie pour réduire votre risque».

    Quel est le message positif de votre livre ?

    Mon message c’est que les maladies coronariennes et l’AVC sont des maladies que l’on pourrait éradiquer – ce sont des maladies qui n’existaient pas il y a 50 ans dans certains pays  – et on pourrait le faire à très faible coût pour la société car modifier son mode de vie ça ne coûte rien !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Juin 2014 à 15:26

    très interessant. c'est certain que le mode de vie est la base de tout ! sport et alimentation prime. Bonne journée

    2
    Lundi 16 Juin 2014 à 17:20
    josephine

    L'alimentation est à la base de tout ,au quotidien elle doit etre saine et équilibrée !belle journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :